Les marques investissent le social gaming

53 millions : c’est le nombre d’internautes américains qui ont joué au moins une fois à un jeu via un réseau social. Et la tendance va s’accélérer, les experts s’attendant à une progression de 28% en 2011 pour atteindre plus du ¼ des internautes américains.

Le plus connu d’entre eux est sans doute le jeu FarmVille lancé en 2009 par la société Zynga et hébergé sur Facebook. Qui n’a jamais reçu d’un « ami » une invitation à rejoindre FarmVille par le biais de moutons généreusement offerts ? En tous cas ça marche, ça fidélise et surtout ça génère du cash : le chiffre d’affaires cumulé de tous les « social games » devrait atteindre 1 Milliard$ en 2011 rien qu’aux USA.

Il faut dire que les social games ont de sacrés atouts pour les marques : ils offrent l’audience de la télévision, la mesurabilité du online et une possibilité de valoriser les marques jamais atteinte auparavant. En effet, les social gamers sont une audience beaucoup plus réceptive car jouer est une démarche volontaire, active et ludique (enfin il paraît). Dans ce contexte favorable les entreprises peuvent créer un lien affectif avec le joueur : en mettant à leur disposition des produits ou des environnements virtuels à l’image de leur marque qui les aident dans leur progression.

C’est ce qu’on très bien compris Honda et Mc Donald’s. Mc Donald’s a ainsi été une des premières marques à investir FarmVille. Avec sa ferme virtuelle créée pour une journée seulement (voir vidéo), Mc Donald’s a pu communiquer avec les dizaines de millions d’internautes qui se connectent au jeu chaque jour. Et en leur offrant des goodies siglés qui améliorent le rendement de leur ferme, Mc Donald’s a su délivrer une expérience de marque unique et en totale cohérence avec le jeu : du grand marketing.

Avec une campagne d’affichage de 2 mois sur tous les panneaux publicitaires virtuels du jeu CarTown, dédié à l’automobile comme son nom l’indique, Honda a innové à l’occasion du lancement de son coupé hybride sportif CR-Z. Situé à des endroits stratégiques du jeu les panneaux étaient visibles de chaque joueur se connectant. En plus Honda a créé un garage virtuel où les joueurs pouvaient visualiser des vidéos sur la voiture mais aussi acheter le modèle virtuel pour remplir leur propre garage CarTown. Et ce modèle était doté de caractéristiques uniques permettant de valoriser les USP de la voiture. On ne sait pas combien cette initiative à fait vendre de CR-Z aux Etats-Unis mais elle a beaucoup fait parler d’elle l’été dernier.

De leur côté, les constructeurs automobiles français s’y mettent puisque Renault a récemment investit le gaming en introduisant la gamme de véhicules ZE dans le jeu Sims 3. Mais que fait PSA ? ;-)

Aucune reponse to “Les marques investissent le social gaming”

Ecrire une reponse ou un commentaire