L’Open Source fait son show

Depuis une petite dizaine d’années, le web se démocratise et voit naître chaque jour des concepts de nouveaux sites à vocation commerciale. Mais savez-que le e-business trouve ses racines dans des univers diamétralement opposés aux concepts e-capitalistes ? Les vieux gurus du web ont appelé cela l’Open Source Informatique. Une sorte de philosophie mi-anarchiste, mi-libérale, qui encourage les utilisateurs et informaticiens à partager systématiquement toutes leurs connaissances et programmations.
Un doux rêve me direz-vous, et pourtant… Microsoft, Google, Apple, IBM et autres e-mammouths ont tous initié leurs démarches mercantiles sur la base de travaux partagés, souvent d’origine universitaire. En l’espace d’une vingtaine d’années, l’internet a muté plusieurs fois et connaîtra certainement d’autres transformations à court terme, via l’expansion de la mobilité et la diversification des supports applicatifs.
Face à la politisation de l’Internet, les pionniers du courant se veulent assez discrets aujourd’hui. Longtemps opposé aux requins de la toile, le créateur du « free software », Richard Stallman, s’est reconverti en consultant de haut vol et se veut dorénavant très discret. Seul Tim Berners-Lee, l’inventeur de la technologie du web et à la tête du W3C, revendique encore haut et fort l’idéal Open Source : « Share your RAW – DATA – NOW « , s’exclame-t-il.
Nous pourrions donc penser que le courant s’essouffle, mais une nouvelle génération d’open-sourceurs a repris le flambeau, en minimisant les aspects radicaux de la philosophie initiale. C’est pour confirmer cette tendance que les initiatives de libre-production sont régulièrement encouragées à travers une cérémonie toute en paillettes, récompensant les meilleurs projets open source de l’année : Les Open Source Awards.

Fidèles à eux-mêmes, les organisateurs de l’évènement laissent le public seul juge des projets en compétition. Cette année, les récompenses ont été décernées dans six catégories dont un « hall of fame » qui a couronné WordPress en tant que meilleur projet open-soucre de tous les temps. Les autre prix ont tous été majoritairement décernés à des équipes ayant développé des solutions innovantes de gestion de contenus (CMS). « Contenu » quand tu nous tient…

Le site des Open Source Awards 2010
Nicolas BOURNEZ DESVIGNE

Aucune reponse to “L’Open Source fait son show”

Ecrire une reponse ou un commentaire